Edition Spéciale O ! Syndic – Assurer les engins de la copropriété

ASSURER
LES ENGINS DE LA COPRO

Une copropriété peut posséder divers engins nécessaires à son entretien : tondeuse, tracteur poubelle…

Dès lors que cet engin est un véhicule terrestre à moteur (VTM), c’est à dire qu’il circule sur le sol, mué par une force quelconque autre qu’humaine, et qu’il est dirigé par un conducteur installé sur le véhicule, une assurance auto spécifique est obligatoire.

Le contrat multirisques immeuble n’est pas suffisant, et peu importe ici la notion d’immatriculation ou de circulation sur la voie publique.

La vétusté : est la perte de valeur, ou dépréciation d’un bien consécutivement à son âge et à son usure. Partant du principe indemnitaire selon lequel l’assurance ne peut être source d’enrichissement pour l’assuré, l’indemnité versée par l’assureur ne peut dépasser le montant de la valeur du bien assuré au moment du sinistre. En effet, le temps étant passé par là, la valeur du bien au moment du sinistre est forcément inférieure à la valeur du bien à la date d’achat. Ainsi un montant correspondant à la vétusté du bien assuré est systématiquement déduit de l’indemnité versée.

ODEALIM a une solution pour vous
quand bien même nous n’assurerions pas l’immeuble en principal !

Nous avons, en effet, négocié pour votre parc une formule complète, au tarif annuel unique de 190 € par véhicule incluant, sous réserve des clauses et conditions du contrat :
> Responsabilité Civile
> Responsabilité Civile outil (dans le cadre du fonctionnement de l’engin)
> Dommages corporels du conducteur
> Incendie
> Vol
> Protection Juridique automobile

Comment est-elle définie ?
La « valeur à neuf » s’oppose à la valeur « vétusté déduite » que nous avons abordé précédemment. Elle correspond au coût de reconstruction, de réparation ou de remplace-ment du bien au prix du neuf au jour du sinistre.

POUR SOUSCRIRE, nous vous invitons à vous rapprocher de votre interlocuteur ODEALIM habituel muni des informations suivantes :
> Copropriété concernée
> Marque et modèle de l’engin
> Numéro de série ou Immatriculation
> Date de première mise en circulation

Nous restons à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

A bientôt !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux :

Retrouvez d'autres actualités